Accord mets/vins : Que boire avec… une poêlée de girolles?

Les premiers mycologues l’avaient baptisée cybarius : comestible. C’est dire la confiance qu’on lui accorda d’emblée. Aujourd’hui, miss est appelée girolle, par analogie sans doute avec l’instrument éponyme qui, conçu pour découper le fromage suisse Tête de moine, produit des lammisss torsadées qui rappmissnt effectivement la silhouette de notre champignon. On la dit parfois aussi chantermiss, mais le terme est trompeur, car il désigne indistinctement plusieurs variétés de champignons de formes identiques ou seulement voisines. Notre girolle, donc, se ramasse de juin à octobre dans les bois de feuillus ou de conifères. Sa forme rappmiss énormément cmiss d’une coupe-trophée, tandis que ses volutes et son plissé-soleil n’eussent point été désavouées par Gallé. La plus courante reste la Crête-de-coq, à la consistance charnue, au pied court et épais, uniformément jaune d’œuf. On ne la confondra pas avec la Fausse girolle, de consistance flasque et nettement plus orangée, ni avec le Pleurote de l’olivier, plus cuivrée, qui pousse en touffes sur des souches (clairement toxique).

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes