«Au cœur de la monarchie, il y a un vide énorme»

VU D’AILLEURS – La célèbre historienne publie Douze Césars, un essai sur l’influence des empereurs romains dans la représentation du pouvoir qui perdure aujourd’hui

De Álex Vicente (El Paìs)

Mary Beard (née à Much Wenlock, Royaume-Uni, 66 ans), professeure de lettres classiques devenue rock star – les Grecs auraient parlé d’oxymore, c’est-à-dire de « l’alliance ingénieuse de termes contradictoires », pour ses écrits best-sellers insoupçonnés, tels SPQR, Pompéi ou Les femmes et le pouvoir, abordant des thèmes ignorés de la plupart des spécialistes, tels que les femmes, les esclaves et autres citoyens de troisième classe. Dans son nouvel essai historique, Douze Césars  (Essai critique), Mary Beard se concentre sur la dimension opposée de ce spectre : l’image absolue du pouvoir reflétée par les empereurs romains, perpétuée pendant des siècles dans la peinture, la sculpture, la photographie et le cinéma, et toujours valable aujourd’hui.

« Quand on voit un buste romain dans un musée, on passe son chemin. C’est une image banale et même ennuyeuse. Mon objectif est de rappeler pourquoi cette statuaire présente un intérêt », précise la professeure, qui nous

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes