au Mexique, la pandémie fait des dizaines de milliers d’orphelins

Déjà en grande difficulté avant la crise, le système d’aide à l’enfance est fortement fragilisé par le Covid-19.

Mexico.

Dans la petite ville de Texcoco de la banlieue de Mexico, l’orphelinat de San Martin de Porres ne pourra bientôt plus accueillir de nouveaux arrivants. Depuis l’été, le bâtiment rose et blanc situé au milieu des champs de maïs a reçu des dizaines d’enfants qui ont perdu leurs parents du Covid-19. Au Mexique, le virus a fait près de 290.000 morts.

En juillet, une étude statistique de la revue britannique The Lancet calculait que le pays pourrait détenir le record d’orphelins causés par la pandémie, devant le Brésil ou l’Inde. Selon l’Institut Belisario Dominguez, un organe d’investigation rattaché au Sénat mexicain, près de 250.000 enfants ont perdu un parent, grand-parent, personne ayant la garde ou vivant sous le même toit.

Une charge supplémentaire

«On a reçu une fratrie de quatre enfants âgés de 4 à 8 ans», raconte la directrice de l’orphelinat, la mère supérieure Ines de Maria Piedras Diaz. «Leur mère est décédée et le père ne s’en est jamais occupé.»

La religieuse a grandi à l’orphelinat avec ses sept frères

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes