autour de Kiev et Kherson, les forces ukrainiennes contre-attaquent

CARTOGRAPHIE – Dans le sud du pays, l’étau russe semble se desserrer autour de certaines villes.

L’intensité des combats en Ukraine semble se réduire alors que l’offensive russe marque le pas depuis plus d’une semaine. À Kiev, des affrontements se déroulaient dans plusieurs villages du nord-ouest comme Stoyanka, en partie repris aux forces russes. Les soldats ukrainiens menaient des contre-attaques localisées, notamment à Irpin, qu’ils auraient totalement reconquise selon le maire, conduisant les experts à douter de la possibilité pour les Russes d’entourer la capitale par l’ouest.

Après l’annonce par Moscou d’une «concentration de ses efforts sur la libération du Donbass», les combats se concentrent dans l’Est. À Soumy, ville-clé assiégée sur la route de Kiev, l’armée russe relâche ses efforts, les renseignements américains n’excluant pas un retrait.

Kharkiv est soumise à un bombardement quotidien russe, des tirs sans doute plus destinés à fixer des troupes ukrainiennes qu’à préparer un assaut prochain. Une bataille acharnée déchire, plus au sud, à Izyoum et Sieverodonetsk. La chute de ces deux villes ouvrirait à Moscou une possibilité pour contourner les défenses ukrainiennes de l’ouest de Donbass.

La volonté affichée du Kremlin de prendre le Donbass fait aussi craindre le pire pour Marioupol, où 160.000 civils survivent sous les bombes dans un dénuement total. Le bilan serait d’au moins 5000 morts selon un responsable ukrainien. Les forces russes, appuyées par des Tchétchènes, ont largement pénétré ce port et menacent de séparer en deux les troupes ukrainiennes. Le président Volodymyr Zelensky a dénoncé, une nouvelle fois dimanche, un blocus total de la ville. «Toutes les entrées et sorties de la ville sont bloquées. Il est impossible de faire entrer à Marioupol des vivres et des médicaments.»

Dans le sud du pays, en revanche, l’étau russe semblait se desserrer autour de certaines villes, comme Mykolaïv, ville-verrou sur la route d’Odessa, plus grand port d’Ukraine, que l’armée russe a tenté en vain de prendre. Le front a même sensiblement reculé, avec une contre-offensive ukrainienne sur Kherson seule ville d’importance que l’armée russe ait prise totale depuis le 24 février.

Guerre en Ukraine: la situation au 28 mars. Fig Data

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes