Avec Merz, la droite allemande tourne la page Merkel

Éternel rival de l’ex-chancelière, tenant de l’aile conservatrice, Friedrich Merz a été élu à la tête de la CDU.

En pleines turbulences depuis sa défaite du 26 septembre, la droite allemande a pris un nouveau départ en désignant, vendredi, Friedrich Merz, président de la CDU. Le candidat deux fois malheureux à la succession d’Angela Merkel a pris une éclatante revanche en recevant au premier tour, 62 % des suffrages au terme d’une élection interne: c’est la première fois que le parti chrétien-démocrate faisait voter ses membres – et non pas ses délégués – pour se doter d’un chef.

Il a surpassé ses deux rivaux, l’ancien chef de la Chancellerie et bras droit d’Angela Merkel, Helge Braun (12 %) et le président de la commission des affaires étrangères du Bundestag, Norbert Röttgen (26 %).

Recentrage

L’exercice s’est révélé un succès populaire puisque 250.000 personnes, soit les deux tiers de l’effectif, ont pris part au scrutin. Le résultat sera entériné lors d’un vote du congrès le 21 janvier. «La CDU se trouve en état d’urgence depuis trois ans et cela ne doit pas se répéter», a déclaré Friedrich Merz à l’issue…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes