Bennet n’a plus de majorité au Parlement

Un membre du parti du premier ministre l’abandonne, pour respecter une règle religieuse sur le pain.

Correspondant à Jérusalem

Une querelle sur les règles à respecter durant les fêtes de Pessah, qui célèbrent la sortie hors d’Égypte du peuple juif et le début du cycle des moissons, sert opportunément de levier à une énième crise politique en Israël. La coalition gouvernementale a perdu la majorité à la Knesset après la démission de sa chef de file au Parlement, Idit Silman. La députée de Yamina, le parti du premier ministre, Naftali Bennett, et présidente de l’alliance hétéroclite au pouvoir depuis dix mois, a justifié son départ par l’autorisation donnée aux hôpitaux de permettre aux patients de manger durant les Pâques juives des pains à base de levure, des aliments interdits par les prescriptions religieuses.

Appelés hametz, les produits au levain, qu’ils s’agissent de pains, de brioches ou de bagels disparaissent des étals tout comme la bière et les pâtes chaque année pendant cette période. Les hametz sont bannis de l’espace public, conformément aux directives des rabbins et à une loi…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes