cette troublante ressemblance avec l’invasion de la Finlande par l’URSS en 1939

RÉCIT – Lorsque Staline décide d’envahir la Finlande en novembre 1939, il est persuadé que l’opération ne prendra que quelques jours. Inférieure en nombre et en armement, l’armée finlandaise oppose cependant une résistance héroïque et efficace.

Le 5 janvier 1940 à 8h30, le froid soleil d’hiver n’apparaît pas encore à Suomussalmi. Dans cette région de Finlande située à 250 kilomètres au sud du cercle arctique, le jour ne dure que quatre heures. Sur une route qui relie la ville à la frontière avec l’URSS, 3600 Finlandais attaquent les 25.000 hommes de la 44ème division soviétique. Pendant trois jours, les skieurs finlandais, sur leur territoire, encerclent et harcèlent les escadrons d’infanterie de Staline immobilisés. La bataille se transforme en cauchemar pour les troupes soviétiques qui perdent, dans cet «enfer glacé» plusieurs milliers d’hommes, des centaines de chars, de canons, de mitrailleuses et de véhicules blindés. La débâcle est totale.

Cette victoire spectaculaire illustre la résistance héroïque des Finlandais face à l’invasion soviétique de 1939. En novembre de cette même année, trois mois après l’invasion de la Pologne par l’URSS et l’Allemagne qui déclencha la Seconde Guerre mondiale, Staline décide d’envahir la Finlande…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes