Charlie passe à table avec du champagne

La maison de champagne Charles Heidsieck mise sur des cuvées prestigieuses qui accompagnent les repas.

Si Charles Heidsieck – alias Charlie, comme l’avaient surnommé les Américains à la fin du XIXe siècle – était encore de ce monde, il ferait sans doute sauter les bouchons à la manière d’un Verstappen, nouveau champion du monde de Formule 1. Son champagne vient en effet de faire une année record et a vu ses ventes bondir de près de 70 %. «Privé de voyages, de restaurants, les Français ont eu envie de se faire plaisir autrement. Ils se sont tournés vers la gastronomie et les vins, en ont profité pour déguster autre chose que du brut, très classique, dont l’image est associée à de grandes réceptions. Ils lui ont préféré des bouteilles plus prestigieuses, plus sophistiquées», explique Stephen Leroux, le directeur général de cette maison champenoise.

Cette notoriété retrouvée, elle est aussi le fruit de plusieurs années de travail, depuis le rachat de Charles Heidsieck par Christopher Descours, «un amoureux des grands vins qui a réveillé cette belle endormie», précise-t-il. Aujourd’hui, ses champagnes…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes