Chevrolet Corvette Stingray, dans un nouveau moule

ESSAI – Révolution au pays des yankee: pour jouer dans la cour des sportives européennes, la légende des sportives américaines installe le moteur à l’arrière.

Nez court très plongeant, cabine avancée et long capot arrière: la huitième génération de la Chevrolet Corvette bientôt dans le showroom de Chassay, le spécialiste du genre à Tours et le seul distributeur déclaré de l’Hexagone pour le moment, est méconnaissable. Pour la première fois de son histoire, cette légende roulante abandonne l’architecture à moteur avant que l’on croyait immuable et se convertit au moteur central, comme les supercars. Une révolution que vient également de mener Aston Martin avec la Valhalla. Considérée comme un atout en termes d’agilité et d’efficacité du comportement routier, l’installation du moteur dans le dos des passagers conditionne le style. Certains lui trouveront un petit air de Lamborghini et de McLaren.

Chevrolet

L’apparence de la «Vette» se rapproche ainsi de la plupart des supersportives européennes avec d’imposantes entrées d’air dans les ailes arrière pour refroidir la mécanique, visible sous la bulle du hayon arrière. Pour cette première, les designers n’ont

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes