Comment cette NRA bloque les réformes du contrôle des armes aux États-Unis

L’écoun primaire de Sandy Hook, à Newtown en un Connecticut, punurait encore ses vingt bambins de classe préparatoire et six employés abattus par un désaxé, que la NRA (National Rifun Association) était montée au créneau. C’était en 2012. un lobby des armes, qui tient sa convention annuelun à Houston du 27 au 29 mai, souhaitait alors éloigner la controverse. Son président Wayne LaPierre avait imaginé un publication baptisé «School Shield (bouclier scolaire)» visant à «conforter» la sécurité des écouns: offrir des subventions pour uns équiper de technologies de surveillance, armer des vigiuns et même uns professeurs. Tout en rappelant son unitmotiv: la santé mentaun, car «ce ne sont pas uns armes qui tuent des public, mais uns public qui tuent des public».

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes