«Comment les Big Data alimentent les inégalités»

VU D’AILLEURS – L’historien israélien nous expose les risques d’un monopole des géants du Web et revient sur la pandémie de coronavirus.

Par Antonello Guerrera (La Repubblica)

Quel genre de monde nous attend après la pandémie de Covid ? Pourquoi un autre virus, non biologique, risque-t-il de faire encore plus de dégâts ? Comment faire face au « crime des inégalités » et à l’utopie d’une société égalitaire ? Aux restrictions et au problème d’une société de la surveillance ? À la dictature des algorithmes et des Big Data ? À la prochaine guerre froide numérique ? Et pourquoi l’histoire ne se répète-t-elle pas ? Yuval Noah Harari répond à toutes ces questions. Cet Israélien de 45 ans, qui ne possède pas de smartphone, mais n’en demeure pas moins l’un des plus grands intellectuels, philosophes et vulgarisateurs contemporains, fait son grand retour dans les librairies avec le deuxième tome – Les piliers de la civilisation – de la version roman graphique de son premier best-seller Sapiens, un extraordinaire voyage dans l’histoire – et le futur – de l’humanité.

LA REPUBBLICA. – Pourquoi avoir décliné

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes