Comment une mère américaine a mené à l’arrestation du meurtrier de sa fille

Une mère américaine a mené à l’arrestation du meurtrier de sa fille grâce à un outil installé sur sa voiture.

Cette mère américaine était inquiète pour sa fille. Si angoissée à l’idée qu’il puisse lui arriver quelque chose qu’elle avait choisi d’installer un système permettant de suivre l’endroit où elle se trouvait. Un acte qui lui permettra, plus tard, de retrouver son meurtrier. Le «New York Post » raconte l’histoire de Wendy Poulsen, une mère habitant dans le Minnesota. Le 1er septembre 2019, sa fille, Dani, est morte à seulement 18 ans, d’une overdose de fentanyl. Wendy était à l’époque persuadée qu’un drame allait se produire. Son enfant autrefois si brillante et joyeuse avait peu à peu perdu la joie de vivre, se renfermant sur elle-même avant de tomber dans la drogue. Alors qu’elle craignait qu’il lui arrive du mal, elle avait décidé d’installer un mouchard sur le véhicule de la jeune fille, «cela me rassurait un peu», explique la mère.

Si elle était à ce point inquiète, c’est parce que le jeune frère de Wendy Poulsen a mystérieusement disparu lorsqu’il avait 25 ans. Une partie de son corps a été découvert seulement deux ans plus tard et la police n’a jamais réussi à résoudre cette enquête. Malgré tous les efforts de cette mère pour éviter à sa fille de vivre le même destin que son frère, Wendy doit désormais vivre avec cette nouvelle absence. «Elle était mon tout. Il y a des jours où je ne sais pas comment continuer à vivre», explique-t-elle. En cachette, la mère qui a d’abord essayé d’installer des applications cachées dans le téléphone de Dani, a donc acheté le petit appareil permettant de suivre sa voiture et l’a installé sous le tapis dans le coffre. Elle le rechargeait régulièrement et le remettait ensuite dans le véhicule.

« Ses excuses furent la chose la plus importante »

Trois mois plus tard, n’ayant pas réussi à joindre Dany, Wendy a décidé de retracer son chemin, grâce à ce traqueur. Mais il était trop tard, Dani était morte. Les rapports d’autopsie et de toxicologie ont confirmé que Dani avait une combinaison de Xanax, de cocaïne, de méthamphétamine et de fentanyl dans son système. Mais la police a malgré tout lancé une enquête afin de découvrir qui lui avait vendu de la drogue. Et pour obtenir ces réponses, les autorités ont utilisé les données présentes dans le traqueur installé par la mère. Ils ont alors pu identifier tous les endroits où elle s’était rendue avant de mourir, notamment la maison d’un certain Calvonzo Burnett.

Ce dernier était connu de la justice pour escroquerie et pour avoir agressé sa petite amie enceinte en 2011. Les recherches ont établi que c’était lui qui avait fourni à Dani le fentanyl qui lui a été fatal, une drogue puissante 50 fois plus forte que l’héroïne. A la même époque, en décembre 2019, Jordan Knudson, un autre jeune de 18 ans d’une autre banlieue de Minneapolis, est elle aussi décédée après que Calvonzo Burnett lui a fourni du fentanyl.

Après son arrestation, ce dernier a été inculpé pour deux meurtres au troisième degré. Un qualificatif présent dans la loi du Minnesota décrit ainsi : «Toute personne qui, sans intention de la causer, cause la mort d’autrui en commettant un acte éminemment dangereux pour autrui et en faisant preuve de perversité, sans considération pour la vie humaine, est coupable de meurtre au troisième degré et encourt une peine maximale d’emprisonnement de 25 ans». Il a été condamné en octobre 2020 à cinq ans de prison. Il avait dans un premier temps maintenu son innocence, insultant même la mémoire de Dani en la qualifiant de «salope stupide». Mais, avant que le juge ne détermine sa peine, la mère a lu une déclaration devant le tribunal et alors qu’il était escorté par des gardes, Calvonzo Burnett, maintenant âgé de 30 ans, l’a regardée dans les yeux, a baissé son masque et a dit: «Je suis vraiment, vraiment désolé». «Ses excuses furent la chose la plus importante. Dani a fait un choix et elle ne l’a pas fait seule, mais le fait qu’il assume une part de responsabilité pour [sa mort] a fait une différence pour moi. Le traqueur n’a pas pu m’aider à contrôler Dani et je savais qu’il ne l’empêcherait pas de faire quelque chose de risqué. Mais à la fin, malgré tout, il a eu la plus grande des valeurs pour résoudre cette histoire», confie Wendy.

Toute reproduction interdite

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes