Comment Xi Jinping est devenu l’égal de Mao

ANALYSE – Le conclave à huis clos des 350 dirigeants les plus influents du régime a conforté l’emprise du dirigeant.

Le Parti communiste chinois a offert un plébiscite au président Xi Jinping et à sa ligne autoritaire, augurant de son maintien au pouvoir durant la prochaine décennie, en pleine «guerre froide» avec l’Occident.

Que s’est-il passé au plénum du Parti Communiste Chinois (PCC)?

Le Comité central a conclu son plénum le 11 novembre à Pékin, la plus importante réunion annuelle du PCC, qui règne sans partage sur la Chine depuis 1949. Ce conclave à huis clos des 350 dirigeants les plus influents du régime, enfermés dans un hôtel de la capitale, a pris une importance particulière en 2021. La réunion, qui marque le centenaire du Parti, intervenait un an avant le prochain Congrès, qui doit désigner les dirigeants de la deuxième puissance mondiale pour la prochaine décennie. Comme un seul homme, les caciques ont adopté une rare résolution sur l’histoire du Parti aux allures de plébiscite pour le secrétaire général Xi, qui cumule déjà le poste de président du pays et de la commission centrale militaire (CMC). Elle appelle «le Parti, l’armée et le peuple tout entier

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes