Dans la Serbie de Vucic, le culte du sinistre général Mladic

DÉCRYPTAGE – Le président serbe et ses partisans multiplient les hommages au «boucher de Srebrenica», condamné pour génocide par le TPIY.

Le président serbe Aleksandar Vucic défend désormais ouvertement le général de l’armée serbe de Bosnie-Herzégovine pendant la guerre, Ratko Mladic, condamné pour génocide par le Tribunal pénal international de La Haye (TPIY).

Des centaines de policiers en tenue anti-émeute, autant en civil, des cars de police, tout un quartier bouclé au cœur de Belgrade, et une atmosphère d’état de siège… À l’origine de ce branle-bas de combat, un appel de l’Initiative des jeunes pour les droits de l’homme à repeindre un bout de mur sur lequel un portrait à la gloire du criminel de guerre est apparu il y a quelques mois.

Un discours pro-européen

L’appel a été lancé à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre le fascisme, le 9 novembre. Aussitôt, le ministre de l’Intérieur Aleksandar Vulin, a interdit le rassemblement, prétextant des «raisons de sécurité». Une consigne que quelques dizaines de citoyens mobilisés n’ont pas respecté, dont Aida Corovic, figure de la société civile serbe. Elle a jeté un œuf sur la fresque,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes