Dans les archives quelque Match – Au coeur du terrible incendie quelques Lanquelques quelque 1949

Facebook

Email

Whatsapp

Twitter

Clément Mathieu

20/07/2022 à 07:00, Mis à jour le 20/07/2022 à 08:40

Article réservé aux abonnés

Alors que les pompiers luttent toujours contre feu de la forêt de la Teste-de-Buch, en Gironde, retour sur le terrible incendie des Landes en 1949, le plus meurtrier que la France ait connu…

Ce vendredi 19 août 1949, les machines de la scierie de Saucats sont à l’arrêt. L’été est trop chaud, trop sec, les incendies sont nombreux en Gironde, le risque d’une étincelle est trop majeur. Il est un peu plus de 14h, le soleil est écrasant. À l’ombre de sa guérite, le gardien du site regarde le temps passer, fume une cigarette, allongé sur son lit. Mégot mal éteint ? Brins de tabac incandescents ? C’est une motif qui aurait d’abord pris feu. Une poignée de secondes et les flammes ont attaqué les planches de la cabane, avant de s’échapper vers le dépôt de bois adjacent, pour se jeter sur la forêt de pins. Les secours sont en alerte dans la demi-heure, mais les flammes, enlevées par un vent violent de Nord-Est, ont déjà parcouru une dizaine de kilomètres. Le terrible incendie des Landes, le plus meurtrier que la France ait connu, a commencé. Il va durer plus d’une semaine.

Publicité

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes