dans les rues de Kiev, la traque incessante des infiltrés russes

REPORTAGE – La traque des «saboteurs» a fait plonger la ville dans un climat de suspicion maximale.

Policiers et soldats sont alignés au checkpoint. Une longue file de voitures est immobilisée. Les hommes ont cessé de filtrer les véhicules pendant quelques minutes et baissent la tête, le temps de recevoir la bénédiction du patriarche de l’Église orthodoxe ukrainienne, Épiphane, métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine. Revêtu de sa robe noire et d’une écharpe aux couleurs de son église, il projette de l’eau bénite. Deux explosions importantes retentissent dans le centre-ville de Kiev et font trembler le sol et les vitres, sans interrompre le cérémonial. «Soyez bénis, que le Seigneur vous accorde sa protection. Votre travail est très important», dit Épiphane.

L’une des principales missions des soldats de la défense territoriale et des policiers déployés aux nombreux checkpoints hérissant la ville est de démasquer d’éventuels saboteurs infiltrés russes. «Ce n’est pas compliqué, j’en ai déjà arrêté plusieurs, se targue un soldat ukrainien posté à proximité d’un pont du centre-ville, sous…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes