de nouveaux «Xinjiang papers» confirment le rôle de Xi Jinping dans la répression

DÉCRYPTAGE – Alors que le sort réservé à l’ethnie minoritaire se trouve au cœur du boycott américain des Jeux olympiques d’hiver à Pékin, des documents secrets attestent de la vaste campagne de rééducation menée par le Parti communiste chinois dans la province du Xinjiang.

Ils sont les derniers en date à mettre en lumière la répression menée par Pékin à l’encontre des Ouïghours, l’ethnie turcophone et musulmane minoritaire de la gigantesque province du Xinjiang, située à l’extrême ouest de la Chine. Les «Xinjiang papers», publiés le 29 novembre par l’anthropologue allemand Adrian Zenz, apportent une série de précisions sur la vaste campagne de rééducation menée par le Parti communiste chinois, au cours de laquelle ont disparu depuis 2016 plus d’un million de membres de l’ethnie dans des camps, selon les ONG. S’obstinant à les décrire comme des «écoles», Pékin les justifie au nom de la lutte contre le «terrorisme» et le «séparatisme», en réponse à des affrontements entre Ouïghours et Hans (l’ethnie majoritaire, NDLR) à Urumqi (Xinjiang) et d’une attaque au couteau à la gare de Kunming (Yunnan) ayant fait 31 morts, en 2014.

Les 317 pages ont été transmises en septembre par une source anonyme au tribunal ouïghour, un organisme indépendant de défense de la minorité

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes