Déforestation massive en Roumanie: un crime contre nature

REPORTAGE – En Transylvanie et en Moldavie, des forêts dont l’origine remonte parfois à plus de 10.000 ans sont quotidiennement vandalisées. Une déforestation alimentée par un trafic illégal tentaculaire.

Il est 3h12 et 46 secondes. L’image est figée. La lumière blafarde de l’écran d’ordinateur éclaire le ­visage fatigué de Tiberiu Bosutar. Il observe un poids lourd tirant derrière lui deux remorques pleines de troncs d’arbres fraîchement coupés dans une rue mal éclairée de Vatra Moldovitei, dans la région de Suceava. D’un coup de souris, il agrandit l’image au niveau de la plaque d’immatriculation, puis la note avec l’heure et la date de passage. D’épaisses piles de feuilles où sont écrites des observations similaires ­recouvrent son bureau. Il sort d’autres liasses soigneusement rangées dans un placard pour nous les montrer. « J’ai plus de 1000 jours d’enregistrement comme ça », nous indique le quinquagénaire aux yeux d’un bleu acier qui illuminent son visage coiffé de cheveux gris, soigneusement peignés en arrière. « J’ai noté les allées et venues de plus de 20.000 camions comme ­celui-là. » Debout, derrière lui, sa femme confirme : « Il ne fait que ça ­depuis trois ans. »

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes