En Afghanistan, le règne des talibans, entre exécutions et pauvreté

VU D’AILLEURS – Après cinq mois au pouvoir, la traque des opposants se poursuit, tandis que le pays s’enfonce dans une crise économique et humanitaire que les nouveaux maîtres de Kaboul ne parviennent pas à gérer.

Par Pietro Del Re (La Repubblica)

Beaucoup d’entre eux se sont raccourci la barbe, débarrassés de leur tunique noire et portent désormais l’uniforme de camouflage de l’armée vaincue. Il y a aussi moins de kalachnikovs en circulation, et ils ne font plus crisser les roues de leurs pick-up comme ils le faisaient autrefois. Installés dans la capitale depuis six mois, les talibans, qui se sont imposés comme les maîtres incontestés de l’Afghanistan, ont fait peau neuve. L’euphorie de la victoire est passée, et même le besoin d’affirmer leur pouvoir en terrorisant la population civile s’est quelque peu estompé.

«Aujourd’hui, ils opèrent en douce, à l’insu des médias internationaux, aux yeux desquels ils veulent se présenter sous un nouveau visage, plus humain et responsable», explique Alì Jafari, ancien fonctionnaire, licencié parce qu’il appartient à la minorité chiite hazara et contraint de se cacher par crainte de nouvelles représailles. «Mais ce sont toujours les mêmes bourreaux, car ils persécutent…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes