en Grèce, la pandémie s’acharne sur le mont Athos

RÉCIT – Bon nombre de prêtres orthodoxes ont récusé les bienfaits du vaccin, et les plus âgés sont parfois décédés ou se sont retrouvés en soins intensifs.

Thessalonique

Rien ne distingue les abords de l’hôpital Hippocrate de Thessalonique, au nord de la Grèce, des autres hôpitaux débordés par la nouvelle vague de Covid. Le ballet des ambulances est incessant, l’ambiance pesante, mais il existe pourtant une particularité: les ambulances sont suivies par des voitures ornées de drapeaux barrés de l’aigle à deux têtes sur fond jaune représentant l’Église orthodoxe grecque.

Ces derniers temps, les hôpitaux de la deuxième ville du pays accueillent de plus en plus d’hommes et de femmes d’Église. Le week-end dernier, huit nonnes du monastère de Panorama ont été placées en soins intensifs, dont deux dans un état critique. Aucune d’entre elles n’est vaccinée, sur «injonction de la mère supérieure». Il ne s’agit pas là de situations exceptionnelles, mais récurrentes et quotidiennes. Les médecins oscillent entre colère et désespoir. «Trop, c’est trop», lance Daphné Catalpa, présidente de l’Union des médecins de Thessalonique. «Entre les groupuscules d’extrême…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes