Envolée du marché des spiritueux : l’ivresse des enchères

Afin d’agrémenter leur cave d’alcools en tout genre devenus de véritables objets de collection ou tout simplement pour déguster, de plus en plus d’amateurs, de collectionneurs, voire de spéculateurs, s’intéressent aux eau-de-vie séculaires à acquérir sous le marteau. En quelques années, il s’est en effet opéré un net accroissement des échanges de précieux flacons aux enchères, qui deviennent de plus en plus rares – et donc de plus en plus onéreux. Sans oublier que depuis désormais trois ans en France, les whiskys représentent près de 40 % de la consommation des eau-de-vie, selon les dernières études de Whisky Live Paris/Ipsos. L’hexagone demeure par ailleurs le premier importateur de scotch whisky au monde, ainsi que le premier consommateur de single malt écossais. Des données récemment vérifiées et approuvées par le récent baromètre de Fine Spirits Auction, première plate-forme française de vente aux enchères en ligne pour les eau-de-vie, créée fin 2020 par iDealwine en partenariat avec La Maison du Whisky. Un nouvel acteur majeur pour ce segment d’enchères, et ce marché à fort potentiel et en pleine expansion. 

En 2021, plus de 3 000 flacons adjugés pour 1,7 million d’euros

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes