Erdogan tente d’apaiser Kiev et Moscou

Le président turc, en visite à Kiev ce jeudi, veut favoriser une résolution diplomatique des tensions entre ses deux partenaires, la Russie et l’Ukraine, pour éviter l’éclatement d’un conflit.

Sa proposition tient toujours. Depuis plus de deux mois, Recep Tayyip Erdogan offre ses bons offices à Moscou et à Kiev. «Notre souhait est de réunir au plus vite messieurs Poutine et Zelensky pour qu’ils discutent en face-à-face», espérait le président turc le 20 janvier dernier, conviant ses homologues à un sommet dans son pays. «Nous pouvons être un médiateur pour la paix», insistait-il le lendemain. L’invitation, réitérée depuis, révèle l’inquiétude de la Turquie face au risque d’un conflit entre la Russie et l’Ukraine, deux voisins du pourtour de la mer Noire avec lesquels elle a noué des relations privilégiées.

Ce jeudi à Kiev, le président turc et son homologue Volodymyr Zelensky discuteront notamment du florissant partenariat entre leurs industries de défense. Des moteurs ukrainiens équipent déjà des appareils turcs, dont le tout nouveau drone armé Bayraktar Akinci, vitrine du savoir-faire acquis par Ankara dans ce secteur de pointe. Les deux pays ont lancé en décembre la production…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes