face aux attentats, Bennett promet une guerre «totale»

Un Palestinien originaire de Jénine a ouvert le feu et tué trois Israéliens, jeudi soir, sur une terrasse de café au cœur de Tel-Aviv.

Correspondant à Jérusalem

Confronté à une vague d’attaques meurtrières, le premier ministre israélien, Naftali Bennett, a donné à l’armée et aux services de sécurité intérieure, le Shin Beth, une «liberté d’action totale». «Il n’y aura pas de limite à cette guerre afin de vaincre la terreur», a déclaré vendredi le chef du gouvernement, au lendemain de l’attentat de l’avenue Dizengoff, au cœur de Tel-Aviv, le quatrième en quinze jours dans des villes israéliennes.

Cette fois, l’assaillant a tué deux étudiants de 27 ans, Tomer Morad et Eitam Magini, qui étaient attablés à la terrasse du bar Ilka, et blessé une dizaine de personnes dont plusieurs grièvement. L’une d’entre elles est décédée vendredi. Il s’agit de Barak Lufen, un homme de 35 ans. Selon la police, le terroriste a vidé le chargeur de son arme de poing sur des clients avant de s’échapper à pied.

Les consommateurs se sont précipités pour se mettre à l’abri au fond des établissements ou ont pris la fuite dans des scènes de panique et…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes