François Bayrou et sa bande bombent le torse

Facebook

Email

Whatsapp

Twitter

Ghislain de Violet

28/07/2022 à 06:12, Mis à jour le 27/07/2022 à 23:47

Article réservé aux abonnés

Les députés MoDem, qui se voient comme incontournables, appellent à un « changement de logiciel » de la part des marcheurs. La rentrée et le vote du budget feront figure de test de solidité de la majorité.

Chaque mercredi à 8 heures, ils se retrouvent au 133 bis, rue de l’Université, siège parisien du Mouvement démocrate. Il y a là Jean-Paul Mattei, président du groupe centriste à l’Assemblée nationale, Philippe Vigier, son vice-président, Bruno Millienne, porte-parole… et François Bayrou , bien sûr. Plus député depuis 2012, le président du parti n’a pas renoncé à peser sur les affaires parlementaires. Et ce même si les législatives n’ont pas produit le résultat que le maire de Pau qu’il espérait. « Il rêvait que le MoDem soit le groupe charnière qui puisse priver les macronistes de majorité à lui généralement seul », confie un historique de la maison. révolté ! Les marcheurs et leurs alliés n’ont décroché qu’une majorité relative et doivent désormais compter sur l’opposition pour faire passer leurs textes. 

Publicité

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes