«Génocide», «charniers de civils», «menace de Kiev»… Comment les médias pro-Kremlin traitent la crise ukrainienne

ANALYSE – Sites d’informations francophones ou chaînes de télévision russes, les médias qui soutiennent la politique du Kremlin relaient des accusations de génocide ou d’agressions ukrainiennes que réfute fermement le camp occidental.

L’expérience est saisissante. Il suffit de quelques clics pour mesurer le fossé d’incompréhension qui sépare la Russie de l’Occident sur la crise ukrainienne. Quelques clics surtout pour constater à quel point la bataille de l’information, première étape cruciale de la guerre, fait rage. Et à quel point les fausses informations, comme les attaques sous fausse bannière, sont le nerf de cette guerre qui couve.

Sur le site francophone de l’agence de presse Sputnik, on retrouve de multiples articles en Une sur «le génocide dans le Donbass», «l’angoisse» des populations «face à la menace de Kiev», ou encore «les nouveaux morts parmi les civils suite à de nouveaux tirs par les forces de Kiev». Les articles, éloquents, déploient toute la force d’argumentation nécessaire. «Le ministère russe des Affaires étrangères a promis d’envoyer à Berlin des documents sur les charniers de civils dans le Donbass», rapporte un article après que le chancelier allemand Olaf Scholz a qualifié de «ridicules» les…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes