Hausse des hospitalisations, pas de levée immédiate des restrictions… le point sur le coronavirus

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La situation en France

Les hôpitaux français continuent à accueillir de plus en plus de personnes hospitalisées avec le Covid-19, mais les services de soins critiques suivent la tendance inverse, montrent mercredi les chiffres quotidiens des autorités sanitaires. Actuellement, selon l’agence Santé publique France, 27.230 personnes sont hospitalisés avec un diagnostic positif au Covid, un chiffre qui progresse constamment depuis le début d’année alors que les contaminations flambent sur fond d’explosion du variant Omicron.

Lors des dernières 24 heures, 436.167 personnes ont été testées positives, contre 464.769 la veille. Cela porte la moyenne sur les sept derniers jours à 320.069 cas quotidiens contre 287.603 le mardi précédent. Ce calcul permet de lisser les écarts observés d’un jour à l’autre, souvent artificiellement créés par des problèmes de collecte de données. Sur les dernières 24 heures, 3.187 personnes ont été admises à l’hôpital. Ce dernier chiffre est plus élevé qu’une semaine plus tôt, signe que la pression ne donne pas signe de se calmer pour l’hôpital dans son ensemble. En revanche, la situation s’allège pour les services de soins critiques, qui hébergent les cas les plus graves. Ils accueillent actuellement 3.852 personnes, un chiffre qui décline depuis plusieurs jours.

Lors des dernières 24 heures, ces services ont enregistré 330 admissions. Comme depuis plusieurs jours, ce chiffre s’inscrit en baisse par rapport à une semaine plus tôt. Le variant Omicron est beaucoup plus contagieux que ses prédécesseurs mais il donne aussi moins de formes sévères, ce qui se traduit notamment par des passages moins longs à l’hôpital et des admissions moins fréquentes en réanimation.

Pas de levée immédiate des restrictions, mais le gouvernement veut « donner de la visibilité ». Un Conseil de défense sanitaire réuni jeudi matin à l’Elysée doit « donner de la visibilité » quant aux restrictions liées à la crise sanitaire, même si la situation épidémiologique doit maintenir le statu quo pour au moins quinze jours, a-t-on appris de sources gouvernementales. L’exécutif est confronté à une situation paradoxale: si le nombre de cas positifs continue à augmenter – et à battre des records à plus de 300.000 contaminations quotidiennes sur la moyenne des sept derniers jours -, la pression sur l’hôpital et notamment les services de réanimation tend à stagner.

Parmi les options du conseil présidé par Emmanuel Macron, une solution intermédiaire est à ce stade privilégiée. Elle consiste à donner un calendrier de levée des restrictions, notamment en ce qui concerne les jauges, l’interdiction au moins jusqu’au 24 janvier des concerts debout et la fermeture des discothèques. « On devrait demander aux Français encore deux semaines d’efforts avant de lever des restrictions », a expliqué une source proche de l’exécutif à l’AFP. « On veut donner un peu de visibilité, d’autant que les gens en ont marre. On va dire que si les conditions s’améliorent, dans une ou deux semaines on lèvera des restrictions », ajoute une autre source. Le Conseil de défense doit également se prononcer quant à un report en juin des épreuves de spécialité du baccalauréat, scénario qui tiendrait la corde, selon plusieurs sources au sein de l’exécutif.

Mercredi, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a déjà annoncé aux partenaires sociaux que le gouvernement envisageait de prolonger « pour encore deux semaines » la règle prévoyant trois jours minimum de télétravail par semaine.

La situation dans le monde

Etats-Unis : Omicron moins dévastateur sur l’économie. Le variant Omicron pèse sur la croissance économique américaine des mois à venir, mais ne la fera pas dérailler, a assuré la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, devant les maires du pays réunis dans la capitale fédérale Washington. Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 était en baisse mercredi aux Etats-Unis, laissant penser que le pic de la vague liée au variant Omicron devrait désormais avoir été franchi dans le pays.

Taxer les plus riches pour vacciner la planète. Plusieurs organisations internationales, dont l’ONG Oxfam et un collectif de millionnaires philanthropes, proposent l’imposition d’une taxe sur les personnes les plus riches de la planète qui permettrait de sortir des milliards d’autres de la pauvreté et de vacciner la planète contre le Covid-19.

John Malkovich privé de palace à Venise. L’acteur américain John Malkovich, dont le pass vaccinal avait expiré, s’est vu refuser l’accès à la suite qu’il avait réservée dans un palace vénitien, ont rapporté mercredi des médias italiens. La star de 68 ans des « Liaisons dangereuses » a dû se rabattre sur un appartement.

A lire : Bientôt la fin de l’essentiel des restrictions anti-Covid en Angleterre

Le bilan dans le monde

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 5.553.124 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 11h00 GMT.

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts sont les Etats-Unis (854.074), le Brésil (621.517), l’Inde (487.202) et la Russie (323.376).

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Toute reproduction interdite

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes