il avait frappé son rival avec un tournevis (Namur)

Une peine de 10 mois était requise contre Luc, qui prétendait avoir seulement répondu à la provocation de son rival.

Un différend a opposé deux hommes le 10 août dernier au parc Louise-Marie à Namur. Une scène impressionnante, qui a eu lieu devant plusieurs passants, qui ont expliqué avoir vu un couteau, un tournevis et des bâtons.

Luc (prénom d’emprunt), est accusé de coups et blessures sur son opposant, qui a souffert d’une incapacité de 20 jours à la suite de la rixe.

Le substitut Seminara réclamait jeudi dernier une peine de prison de 10 mois pour ce qui excède la détention préventive effectuée et expliquait: «Les deux protagonistes sont connus pour consommation de stupéfiants. La victime a été touchée à la joue droite et au bras droit, 6 points de suture ont dû lui être posés. Une arme a été retrouvée dans les fourrés, un couteau a été découvert dans un sac banane. Si les raisons de la violente altercation et le déroulement des faits restent flous, nous savons néanmoins qui est l’auteur, qui est la victime et ce dont celle-ci a souffert. Quoi qu’il en soit, ces coups de tournevis étaient de toute façon disproportionnés.»

Luc affirmait avoir été provoqué à plusieurs reprises par son rival. La drogue pourrait être une des raisons du désaccord entre les deux protagonistes. Il déclarait à la juge Matagne: «Vous devez aller dans mon sens, je n’ai pas d’antécédent, je n’ai tué personne. Je vous demande pardon.»«Je ne suis pas le bon dieu», rétorquait la juge. Elle lui a accordé ce jeudi la suspension du prononcé de la condamnation pour une durée de 3 ans.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes