Il Vigore, un vin de la Toscane torride d’Ornellaia

Voilà quelques millions d’années que les voluptueuses courbes d’Ornellaia ne sont plus immergées sous les eaux de la Méditerranée, saillant aujourd’hui sous la chaleur torride des abords de la côte Toscane. En quarante années d’existence, le domaine a brillamment fait rejaillir l’aura de Bolgheri, bijou viticole enclavé entre mer et colline, protégé de ces vents glaciaux qui sillonnent l’intérieur des terres en période hivernale. En cave, des vins d’esthètes, dont les flacons arborent à chaque millésime la douce esquisse d’un artiste censée représenter l’essence du cru.

» À LIRE AUSSI : Le vin de la semaine : Il Caberlot, l’italo-hybride du domaine Podere Il Carnasciale

En 2019, le duo formé par Nathalie Djurberg et Hans Berg ose croquer un index en appui sur un sol éclaboussant à grosses gouttes d’un geyser couleur glaïeul. Dans le verre, Il Vigore virevolte en veste rubis sur une déferlante de cabernet franc comme de sauvignon, à laquelle s’associent merlot et petit verdot. Au nez, une fragrance impératrice de baies chaudes et de roncier prêts à s’embraser, sous une charpente aussi monumentale qu’un Duomo milanais. Sur la langue, un foyer rougeoyant de fruits noirs, la caresse brûlante d’un poème de Pasolini, atterrissant doucement vers le frisson léger d’un matin d’avril.

La rédaction vous conseille :
» Quand Ferragamo fait du vin : le domaine Castiglion del Bosco en Toscane dévoile un millésime 2016 exceptionnel
» Biondi-Santi, quintessence de la Toscane

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes