il y a 10 ans, la mort du colonel Kadhafi

RÉCIT – Huit mois après le début des émeutes en Libye, le 20 octobre 2011, le dictateur est abattu après sa capture alors qu’il tentait de fuir Syrte, l’ultime bastion loyaliste.

«Dans cette grande pièce où flotte une odeur très forte, je m’approche en jouant des coudes, se souvient Alfred de Montesquiou. Et là, devant moi, je vois le cadavre de Mouammar Kadhafi, entouré de ceux de son fils et de son principal garde du corps».

Le reporter, alors journaliste à Paris Match, s’est rendu à Syrte juste après la mort du dictateur. «Les Libyens étaient déchaînés, il y avait quelques personnes qui essayaient encore de donner des coups de pied ou d’arracher des touffes de cheveux ou des ongles», raconte au Figaro le journaliste. «Il y avait une rage physique, ils faisaient tous des selfies, le touchaient, le maltraitaient, c’était impressionnant». Après 41 longues années de dictature, le chef d’État libyen est mort, subissant la haine de la foule.

La veille, au petit matin du jeudi 20 octobre, une colonne d’une quarantaine de véhicules sort de la ville de Syrte, sur le littoral, ultime bastion loyaliste en train de tomber aux mains des rebelles. «Armés jusqu’aux dents, les

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes