«Il y a eu non-assistance à personne en danger» (Namur)

Deux jours après le décès tragique d’Antonin Deneffe (19 ans) lors d’un baptême étudiant à Gedinne, sa famille attend des réponses. Notamment sur la cause de sa mort et sur d’éventuelles responsabilités.

«Je suis terriblement en colère contre certaines personnes. Je compte bien monter au créneau pour que Justice soit rendue pour mon petit frère. On n’a pas encore de versions officielles quant à la cause de la mort d’Antonin. Et, par respect pour le travail des enquêteurs, je n’en dirai pas davantage, même si on m’a rapporté deux versions.» Tristan Deneffe (23 ans) pleure son petit frère de 19 ans décédé dans la nuit de samedi à dimanche lors de son baptême estudiantinauquel il participait, avec 300 autres jeunes, dans l’étable d’une exploitation agricole de Sart-Custinne (Gedinne).

Si la cause de la mort est, pour l’heure, inconnue, l’incompréhension et la colère animent aujourd’hui la famille d’Antonin. Issu d’une famille bien connue à Winenne, dans l’entité communale de Beauraing (en province de Namur), le paternel étant le responsable des Autocars Toussaint, Antonin était le petit dernier des trois enfants. «Nous sommes révoltés par ce qui s’est passé, mais aussi par le comportement des responsables du Cercle IESN, qui ne répondent pas à nos appels et qui se portent en victimes», nous explique Tristan. «Dans tous les cas, il y a eu de la non-assistance à personne en danger, ainsi que l’absence d’un encadrement. Selon nous, il devrait y avoir lors des baptêmes un médecin ou un infirmier» pour pouvoir réagir en cas d’incident. «Et pas seulement des étudiants infirmiers, comme il y en avait dans ce cas-ci sur place.»

 

 

 

Nos parents ont toujours eu peur des dangers liés aux baptêmes, mais Antonin rassurait maman.

 

Antonin (ici en arrière-plan) avec son grand frère, Tristan.

D.R.

Antonin étudiait sur le site du campus IESN au sein de la haute école Hénallux, à Namur. Membre du club étudiant Cercle IESN, il était unanimement apprécié. «Il profitait de la vie et aimait faire la fête. Je me souviens encore du jour où il nous a annoncé qu’il voulait faire son baptême», se remémore son grand frère. «Nos parents ont toujours eu peur des dangers que cela pouvait engendrer. Mais Antonin rassurait sans cesse notre maman en lui envoyant des messages. C’était le petit dernier, le plus câlin avec nos parents. De nous trois, Antonin était celui qui profitait le plus de la vie, parfois dans l’excès.»

 

Il n’aura pas eu l’occasion de regretter quoi que ce soit.

 

Et son grand frère d’ajouter: «C’était un gamin qui sautait sur toutes les occasions qui se présentaient devant lui. Il profitait de la vie. Il n’aura pas eu l’occasion de regretter quoi que ce soit. Il était très affectueux et n’avait aucun ennemi. Je pense que si la vie avait été autrement, il aurait fini par travailler avec nous, au sein de notre société de transports.»

 

La famille scandalisée: «On n’a toujours pas pu voir le corps d’Antonin»

Deux jours après la tragique disparition du jeune étudiant, la famille d’Antonin est bien évidemment anéantie. «Mes parents sont dévastés», confie Tristan. «On n’a toujours pas pu voir le corps d’Antonin. C’est honteux de faire patienter les familles, sous prétexte que l’autopsie ne peut avoir lieu avant ce mardi soir. Je viens d’une famille d’indépendants, je peux comprendre que son décès soit survenu lors d’un week-end, à la veille d’un jour férié, mais il y a une famille d’un jeune homme de 19 ans derrière ce drame.» Notons que son corps ne présentait aucun signe extérieur de violence. Des prélèvements ont été effectués et une autopsie aura lieu mardi soir. «À ce stade, on ne sait rien du possible lien entre l’organisation de la soirée et le décès», avait indiqué le procureur du roi de Namur, Vincent Macq.

 

Les parents d’Antonin ont appris le décès de leur fils par téléphone

Les parents d’Antonin étaient en voyage dans la région de la Loire quand leur téléphone a sonné. C’était leur fils Tristan au bout du fil, qui a eu la lourde tâche de leur annoncer la mort tragique du jeune homme.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes