Jean-Pierre et Luc Dardenne : «Nous amenons au cinéma ces nouvelles du monde»

Facebook

Email

Whatsapp

Twitter

Interview
Fabrice Leclerc

26/05/2022 à 01:46

Les frères Dardenne obtiendront-ils une troisième Palme d’or avec «Tori et Lokita», leur film le plus implacable ? Rencontre.

Paris Match. En proposant cette chronique implacable sur deux jeunes migrants, vous livrez une vision très dure et désespérée de la société actuelle, sans plus beaucoup de lumière. Pourquoi ?
Luc Dardenne. La perception d’un film par le public est toujours étonnante. Nous avons envisagé le film certes comme une chronique de la misère mais avec aussi des notes plus légères. Par exemple, les ces chansons qui le parsèment. Et puis plus largement, si la mort est présente, sans rien dévoiler du film, c’est aussi un acte de vie. Comme dans n’importe quelle tragédie. «Tori et Lokita» est un film qui dénonce très hardiment la façon dont nos sociétés traitent les migrants. Mais nous avons voulu insister aussi sur leur amitiés, leur presque fraternité. Malgré l’adversité, nos deux personnages font tout pour recréer un lien, presque une famille.

Publicité

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes