Kharkiv sous le feu de l’artillerie russe

REPORTAGE – Les soldats de Poutine concentrent leur assaut sur la grande cité du nord-est de l’Ukraine, ainsi que sur Marioupol sur la mer d’Azov.

De nos envoyés spéciaux à Kharkiv

Engluée dans son offensive, l’armée russe semble avoir décidé mercredi de concentrer sa pression sur les villes d’Ukraine, continuant sa stratégie pour encercler les principales métropoles et les cités clés en une guerre de siège. Selon plusieurs témoins, les bombardements se sont encore intensifiés sur Kharkiv, la seconde ville du pays, proche de la frontière russe.

La prise de Kharkiv, un temps capitale de République soviétique d’Ukraine, serait plus symbolique que stratégique, alors que le commandement russe est toujours à la recherche d’une première victoire. Signe de cette pression, des troupes parachutistes russes se sont infiltrées dans la nuit de mardi dans les faubourgs de la cité et auraient pour objectif l’hôpital. D’intenses combats seraient en cours. Pour un militaire britannique, ce recours à des forces de choc professionnelles, nettement mieux formées, marque un changement de tactique russe.

Pénurie de nourriture

Dans le même temps, des missiles se sont abattus sur…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes