Kim Jong Un, 10 ans de pouvoir absolu à la tête d’une dictature nucléaire

RÉCIT – Après l’heure de l’apprentissage, le dictateur nord-coréen veut désormais faire accepter son statut de puissance nucléaire par Washington et obtenir la levée des sanctions.

Correspondant en Asie

Emmitouflé dans son long manteau sombre, le jeune homme trapu, progresse péniblement sur le tapis de neige de Pyongyang, au pas lent de la limousine Lincoln noire. Sur le toit du véhicule, le cercueil de son père, le Cher Dirigeant, Kim Jong-il, repose sur un épais coussin de chrysanthèmes, porté pour un ultime triomphe funèbre à travers la capitale de la fière République populaire de Corée (RPDC). Sur les trottoirs, la foule massée sous les lourds flocons, hurle ostensiblement sa douleur, devant les caméras de la propagande, dans une atmosphère magnétique digne d’Eisenstein. Même Hollywood ne peut rivaliser avec l’art de la mise en scène de la seule dynastie «communiste» de la planète.

À l’avant du cortège, le monde découvre le visage grave du «grand successeur», aux joues rosies par le froid et l’émotion. Âgé d’à peine 26 ans, Kim Jong-un semble tituber, aux côtés des plus hauts gradés en uniforme, comme submergé par le poids de la charge qui s’abat sur ses épaules…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes