La Femme bat pavillon à l’Exposition universelle de Dubaï

ENQUÊTE – Ce pavillon, créé en collaboration avec Cartier, le seul de cette ampleur à être consacré à la Femme depuis l’Exposition universelle de 1900, fait entendre la voix de celles, connues ou inconnues, qui font avancer les choses par leurs réalisations, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives, notamment dans cette région du monde.

Envoyée spéciale à Dubaï

C’est une ombre timide dont les contours flous de son abaya noire masquent des formes encore juvéniles. Elle est venue, accompagnée d’une amie plus âgée, visiter le Pavillon de la Femme, au cœur de l’Exposition universelle de Dubaï, immense complexe qui s’étale sur 4,38 km au sud de la cité aux 600 tours, dans ces Émirats arabes unis, qui fêteront le 2 décembre prochain leur 50e anniversaire. Elle y est restée longtemps, curieuse à l’idée de découvrir ce que recouvrait la devise de l’exposition «Nouvelles Perspectives», qui s’étale en lettres de bois dans le hall d’accueil: «When women thrive, Humanity thrives» (1).

On la voit regarder avec fascination le film de Nadine Labaki, qui dénonce les clichés subis par les femmes dans le monde. Entrer dans la première salle, celle des «Accomplissements», où une constellation de portraits rend hommage aux femmes d’influence d’hier et d’aujourd’hui: une reine guerrière du XVIe siècle, Amina de Zaria… Emmeline Pankhurst, qui

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes