l’Afrique du Sud juge sa mise à l’index injustifiée

Les autorités se sentent punies pour avoir été transparentes, alors que la situation du pays est loin d’être catastrophique.

«Une excellente expertise scientifique devrait être applaudie, et non pas punie», déplorait dimanche un communiqué du ministère des Affaires étrangères sud-africain. Après avoir annoncé qu’un nouveau variant, baptisé Omicron, avait été découvert sur son sol, l’Afrique du Sud s’est retrouvée en quelques heures complètement coupée du reste du monde. Les vols ont été annulés les uns après les autres.

Les autorités de Pretoria se sentent punies pour avoir été transparentes, alors que la situation au regard de la pandémie de Covid-19 est loin d’être catastrophique en Afrique du Sud. Pour éviter la panique, Joe Phaahla, ministre de la Santé, a précisé que son pays n’avait que 3000 nouveaux cas de Covid par jour contre plus de 30.000 en Europe. Il a qualifié la réaction de la communauté internationale d’«injustifiée».

La liste s’allonge

«C’est tout le pays qui va en ressentir les effets», a renchéri dimanche David Frost, directeur exécutif de l’Association de tourisme d’Afrique australe, précisant que le tourisme

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes