le bilan en demi-teinte de la médiation Macron

RÉCIT – Le chef de l’État français veut croire que sa médiation aura permis d’ouvrir une nouvelle voie diplomatique.

Envoyée spéciale à Moscou et à Kiev

Emmanuel Macron est impressionné par «le sang-froid» dont fait preuve Volodymyr Zelensky. Il l’a plusieurs fois mentionné pendant son déplacement à Moscou et à Kiev, y compris devant l’intéressé. Il a aussi rassuré Volodymyr Zelensky: l’indépendance de l’Ukraine, qui n’a jamais été acceptée par la Russie, ne fera l’objet d’aucune «marche arrière».

Mais le président français, comme il l’a dit à un groupe de journalistes dans l’avion, ne croit pas aux «miracles spontanés». Il n’avait donc guère d’illusions sur l’ampleur des concessions que pourrait lui donner Vladimir Poutine à Moscou. Même si elles n’ont pas été toujours clairement assumées par les deux présidents dans leur conférence de presse, le président se félicite d’avoir obtenu des garanties du chef de l’État russe sur plusieurs sujets.

D’abord, l’engagement de ne pas prendre de nouvelles initiatives militaires, c’est-à-dire de geler le renforcement militaire aux frontières de l’Ukraine. Puis, l’assurance…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes