Le cyclo-cross de Namur aura lieu avec du public. Et avec des Wallons? (Bruxelles)

Après un an d’absence, les spectateurs pourront revenir sur le parcours.

belga

Les jeunes Clément Horny et Antoine Jamin espèrent être sélectionnés pour la citadelle, le 19 décembre.

Le cyclo-cross en Wallonie n’est plus hors délai par rapport à la Flandre. La discipline n’y a bien évidemment pas encore le statut de véritable religion comme au Nord du pays mais elle se développe de plus en plus. Après le précurseur du GP de Dottignies et après la disparition trop rapide de celui de Spa-Francorchamps, le cyclo-cross de Namur s’est forgé une place et une renommée dans le calendrier international en quelques années à peine. À tel point qu’il va servir de cadre aux Championnats d’Europe en 2022.

En dehors de ce rendez-vous de la Citadelle, de nombreuses initiatives voient le jour en Wallonie, comme des challenges en provinces de Liège ou Namur. Il y a même eu un premier cyclo-cross de catégorie B organisé depuis de nombreuses années en Wallonie dimanche dernier, à Flémalle. Avec la victoire de Clément Horny.

Un nom qui revient de plus en plus souvent alors que la citadelle de Namur est dans le viseur. Ce vététiste d’Anderlues s’est illustré plusieurs fois ces dernières semaines dans les cyclo-cross, décrochant des points UCI ou se hissant parmi les meilleurs espoirs belges, comme avec sa onzième place à Coxyde. « Décrocher une sélection pour Namur est un objectif », explique-t-il.

Pour pouvoir y prendre le départ le 19 décembre, il faut être repris en équipe nationale, puisque l’épreuve de la citadelle est une manche de la Coupe du monde. Il n’y a plus eu de Wallon au départ depuis… 2015. « Comme c’est organisé en Belgique, la Belgique peut avoir deux équipes, soit douze coureurs et c’est une chance pour Clément, qui ne fait pas encore partie du Top 6 ou du Top 10 des espoirs belges au niveau du cyclo-cross », commente Frederik Broché, directeur technique de la fédération belge. « Il a effectivement des chances d’être repris à Namur. On connaît Clément: il fait partie du bon noyau belge au niveau du mountain-bike et nous avons discuté avec lui récemment de Namur. Nous sommes heureux de voir que des jeunes Wallons veulent faire leur place aussi en cyclo-cross. Chez les juniors, il y a aussi Antoine Jamin qui a des chances d’être repris. » Ce vététiste namurois s’est lui aussi plusieurs fois hissé parmi les meilleurs Belges de sa catégorie ces dernières semaines. Chez les dames, la Française naturalisée belge Marion Norbert Riberolle devrait être à Namur.

Masque et CST pour le public

Comme le public : les organisateurs l’ont confirmé, les spectateurs seront bien autorisés le long du parcours, avec le port du masque et après présentation du Covid Safe Ticket.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes