Le déjeuner du dimanche de… Véronique André

Si la raison lui impose souvent une diète dominicale – «un potage et une salade de mon jardin me suffisent» -, la présence de ses petites-filles convoque à table un poulet-frites… mayonnaise.

Elle l’affirme tout de go! Cuisiner n’est pas son fort. Ce qui n’empêche pas Véronique André d’écrire depuis trente ans sur les bistrots et les grandes tables. La journaliste préfère laisser à la manœuvre les professionnels avec lesquels elle entretient une complicité qui lui a inspiré un nouveau livre: Petits secrets de grands chefs *. Enfin un ouvrage accessible à tous! «Moi qui ne suis pas hyperdouée, j’ai réalisé la moitié des recettes, dit-elle. Les rillettes de sardine de Jean-François Piège notamment sont simplissimes à réaliser, impossibles à rater.» Si la raison lui impose souvent une diète dominicale – «un potage et une salade de mon jardin me suffisent» -, la présence de ses petites-filles convoque à table un poulet-frites… mayonnaise. Pourquoi se priver?

Lorsqu’elle n’est pas parisienne, cette amoureuse du Pays basque file faire son marché au port et aux halles de Saint-Jean-de-Luz où, pour le dessert, le gâteau basque à la cerise du Moulin de Bassilour a sa préférence. «Il est

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 20% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes