le domaine Castiglion del Bosco en Toscane dévoile un millésime 2016 exceptionnel

Il faut imaginer un vignoble perché entre 250 et 450 mètres d’altitude, et des vignes plantées sur un sol typique de la région, – le «galestro» – savant assemblage de schistes et d’argile – qui transmet aux vins toute leur puissance et leur élégance. La propriété, située dans le nord-ouest de l’appellation, compte 2000 hectares dont 62 hectares de vignes où le sangiovese est à l’honneur, seul cépage implanté. Les vignes sont réparties entre la parcelle Gauggiole, exposée nord, et Capanna, exposée sud, avec au sommet le Campo del Drago, qui produit le fameux cru de la propriété. Certifié en agriculture bio depuis 2016, le domaine suit une approche parcellaire, dans un cadre absolument idyllique : la découverte du lieu produit d’ailleurs une sorte de choc esthétique, tant le paysage semble avoir été dessiné sur une page blanche.

» A LIRE AUSSI : Notre palmarès des 10 meilleurs «vins du monde» à goûter une fois dans sa vie

Le meilleur millésime tous les temps ?

L’appellation Brunello di Montalcino a récemment fait l’objet d’une forte attention médiatique internationale suite à la mise en marché des vins issus du millésime 2016, reconnu comme l’un des meilleurs – si ce n’est le meilleur, car il faudra encore quelques années afin de pouvoir évaluer son potentiel de garde – de toute l’histoire de l’appellation. Une récolte miraculeuse, donc, rendue possible grâce à des conditions climatiques très douces, sans aucun extrême, des raisins en parfait état, des tannins d’une grande finesse, et des vendanges qui ont pu avoir lieu courant octobre, à l’image de ce que l’on appelle un millésime «classique». 2016 aura aussi été pour Castiglion del Bosco l’année de la consécration, grâce à l’attention portée à la vigne comme au chai, sous la direction technique de l’œnologue Cecilia Leoneschi, engagée auprès des propriétaires depuis l’acquisition du domaine en 2003. Originaire du sud de la Toscane, c’est après des études de viticulture et d’œnologie à l’Université de Pise et une première expérience auprès de l’un des domaines de référence de Montepulciano, qu’elle a rejoint l’aventure en tant que responsable de la production viticole de Castiglion del Bosco – ainsi que de Prima Pietra, autre propriété viticole des Ferragamo à Riparbella, sur la cote toscane – auxquels elle se consacre désormais entièrement. Au cours des dernières années, Cecilia a su peaufiner différentes techniques de vinification afin de perfectionner le style des vins qui font aujourd’hui l’identité du domaine: vinifications parcellaires en cuve avec une partie en grappes entières, fermentations avec levures indigènes, macérations prolongées durant plus de 40 jours, élevage en foudres de 30 hl et 50 hl plutôt qu’en barriques… Un travail qui aboutit à des vins dotés d’une vraie personnalité, et surtout d’une grande élégance. Parmi les cuvées dégustées, trois d’entre elles ont particulièrement retenu notre attention : le Brunello di Montalcino 2016, au nez éclatant de fruits rouges, une bouche aux notes d’épices douces, et une finale des plus savoureuses ; le Brunello di Montalcino Campo del Drago 2016, issu de la parcelle la plus haute du domaine, qui se distingue déjà par une complexité et une profondeur laissant présager un excellent potentiel de garde ; enfin le Brunello di Montalcino Riserva Millecento 2016, un vin racé, plein d’énergie, à la structure gracieuse et aux tannins soyeux, que l’on aura plaisir à déguster maintenant… ou dans 10 ans. 

Trois questions à Cécilia Leoneschi 

Pourriez-vous décrire en quelques mots les vins du domaine ? 

J’aime les décrire comme des vins fidèles, cohérents, doté d’un lien ténu avec ce terroir de production où le sangiovese est très classique, avec cette finesse donnée par l’altitude et cette verticalité donnée par la pierre présente dans les sols.

Quel-est le rôle du «Brunello di Montalcino Riserva» dans la gamme de vins de Castiglion del Bosco et de l’appellation en général ?

Selon moi, le Brunello di Montalcino Riserva (Millecento) doit représenter chez Castiglion del Bosco la plus haute expression de qualité du sangiovese, et doit être produit uniquement à partir des meilleurs millésimes. La cuvée La Riserva est en quelque sorte la célébration d’un millésime d’exception, et ne peut pas faire partie de la gamme chaque année, c’est pour cela que nous ne le produisons que très rarement. 

Si vous deviez choisir de travailler sur un autre cépage hors d’Italie, quel serait votre choix?

Sûrement le pinot noir, qui est intrinsèquement lié à la qualité de son terroir d’origine, exactement comme le sangiovese ! 

La rédaction vous conseille :

» Le vin de la semaine : Il Caberlot, l’italo-hybride du domaine Podere Il Carnasciale
» Biondi-Santi, quintessence de la Toscane

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes