le récit de l’envoyé spécial du Figaro

REPORTAGE – Odessa, ville côtière de la mer Noire dans le sud-ouest de l’Ukraine, a été le théâtre d’une série d’explosions, laissant les habitants du quartier en état de choc.

Envoyé spécial à Odessa et Mikolaïv

D’une colline des quartiers nord-ouest d’Odessa, une seule image résumait une journée de guerre dans le grand port de la mer Noire: un pylône électrique à haute tension ; derrière, les bulbes dorés étincelants d’une église orthodoxe et, en arrière-plan, deux énormes volutes de fumée noire qui, toute la journée de dimanche, obscurcissait le ciel de la ville. Vers 6 heures du matin – deux heures environ après que les sirènes ont retenti -, une demi-douzaine de tirs de missile ont frappé des dépôts de carburant, essentiels pour l’approvisionnement de la région.

«Des missiles maritimes et terrestres de haute précision ont détruit une raffinerie et trois sites de stockage de carburants et de lubrifiants», s’est félicité le ministère russe de la Défense. Aucune victime n’est à déplorer. Après le retrait des troupes du Kremlin de la région de Kiev, la région d’Odessa, dans le sud du pays, «fait partie des cibles prioritaires de l’ennemi, qui poursuit sa pratique…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes