Le Royaume-Uni secoué par le scandale des «policiers-espions»

ENQUÊTE – Quelque 140 «agents secrets» d’une unité spéciale de la police ont, depuis la fin des années 1960, infiltré des dizaines de groupes politiques ou militants en nouant avec certains de leurs membres des relations personnelles, voire sentimentales, de longue durée. Ces révélations continuent d’éclabousser Scotland Yard.

Correspondant à Londres

Cette vie, à la fois fausse et agréable, aurait pu continuer longtemps sans une découverte fortuite lors de «vacances heureuses». En juillet 2010, Lisa Jones parcourt les Alpes italiennes à bord d’un mini-van avec son compagnon, un militant écologiste comme elle, du nom de Mark Stone. Un beau matin, alors qu’elle cherche ses lunettes de soleil dans la boîte à gants, sa main rencontre la couverture d’un passeport britannique. À l’intérieur, une photo de l’homme de son cœur apposée à côté d’un nom inconnu: Mark Kennedy. Dans un téléphone portable, elle tombe ensuite sur des e-mails émanant de deux enfants et appelant son amoureux «papa». «Je me souviens que les montagnes chancelaient autour de moi, que le monde s’éloignait», a raconté la jeune femme.

Les mois qui suivent sont les plus traumatisants de la vie de Lisa. Elle se débat dans des questions lancinantes, se demande où a commencé le mensonge et s’il y avait une part de vérité dans leur histoire de six ans. Si,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes