le sort du nucléaire suspendu à la taxonomie verte

DÉCRYPTAGE – Les enjeux liés à la classification de cette énergie sont énormes. Dans l’absolu, un tampon vert de Bruxelles permettrait à la filière de se financer plus facilement et à moindre coût.

Correspondante à Bruxelles

Le nucléaire est-il compatible avec une Europe climatiquement neutre et soucieuse de l’environnement? C’est sur ce dossier explosif que la Commission est attendue dans les prochaines semaines. «Peut-être en novembre, mais ce n’est pas confirmé», explique-t-on au sein de l’institution. Concrètement, il s’agit de savoir comment cette énergie peut entrer dans la «taxonomie», un registre qui liste et hiérarchise les activités économiques considérées comme vertueuses.

Débat complexe

Les enjeux découlant de la taxonomie sont colossaux. Si le nucléaire obtient le précieux tampon vert européen, alors les investissements viendraient se placer aisément et à moindre coût. EDF pourrait alors émettre plus facilement des obligations vertes pour financer ses installations et les fonds d’investissements dits «socialement responsables» se tourneraient davantage vers le nucléaire.

Dans le cas contraire, ou si cette énergie devait être reléguée au rang d’énergie de transition, le financement des

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes