Les cartels sèment la peur dans l’État de Zacatecas, au cœur du Mexique

REPORTAGE – Le narcotrafic est responsable de plus de 36.000 crimes en 2020 et décime les villes frontalières des États-Unis.

Fresnillo (État de Zacatecas)

Il y a deux mois, Rigoberto – il refuse de donner son vrai nom pour se protéger – se préparait à veiller. «On a toujours un, deux, trois morts dans la soirée», explique le journaliste de faits divers de Fresnillo, une ville minière de 240.000 habitants au cœur du Mexique. «Le week-end, c’est pire.»

Ce soir-là, un homme est tué par balle à quelques rues du centre-ville. «Je fais toujours le signe de croix devant mes images de Dieu et de Jésus, avant de sortir couvrir un événement, ajoute Rigoberto. Je leur demande de me filer un coup de main car je ne sais jamais où je mets les pieds.» Sur place, le journaliste reconnaît le corps de son frère. «Tu ne peux pas te préparer à ça», dit-il, même s’il ne sortait jamais la nuit sans gilet pare-balles. À sa connaissance, son frère n’était impliqué dans aucune affaire illégale. Le coupable n’a pas été retrouvé. «On se sent terrifiés, abandonnés.»

Selon une enquête publiée récemment par l’Institut national de statistique…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes