Les cinq adresses secrètes d’Arthur Jugnot à Paris

Le comédien, metteur en scène et producteur nous livre ses lieux parisiens de prédilection.

Une panne de courant et nous nous retrouvons dans le noir. Enfin, surtout les comédiens, qui doivent fermer les yeux tout en les gardant ouverts. Les spectateurs, eux, font comme s’ils avaient des lunettes infrarouges. «C’est tout un travail de concentration de jouer avec ses autres sens», lance Arthur Jugnot, pour qui la pièce est un challenge plaisant qui ouvre pléthore de situations rocambolesques.

Black Comedy, jusqu’au 28 mai au Splendid (10e).

Ma balade préférée

J’aime beaucoup les arènes de Lutèce, vers la place Monge. Elles sont complètement cachées, ce que je trouve assez génial! On passe rue Monge, on ne les voit pas, et puis on se retrouve dans les ruines. Dès qu’il fait beau, les gens jouent à la pétanque ou au foot là où il y avait, fut un temps, des gladiateurs et des lions. C’est très agréable et champêtre, il y a souvent des petits concerts. C’est un endroit très planqué, on a l’impression d’avoir une sorte d’exclusivité, il y a un petit truc en plus.

Les arènes de Lutèce, 49, rue Monge (5e)…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 44% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes