«Les Hongrois et les Polonais sont soumis à un chantage inacceptable»

ENTRETIEN – Dans un entretien au Figaro, le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, commente la crise entre Bruxelles et les pays d’Europe de l’Est.

LE FIGARO. – Vous arrivez à Paris dans un moment d’ébullition européenne et de confrontation aigue entre la Pologne et l’Europe, et la Hongrie et l’Europe, sur la question de l’état de droit. Où nous emmène ce face à face frontal?

Peter SZIJJARTO. – Vous avez raison de parler d’ébullition, ce qui n’est pas surprenant vu les défis très sérieux auxquels l’Europe est confrontée. La pandémie, les débats sur le futur de l’UE, les conséquences du Brexit, le nouvel ordre géopolitique global: tout cela suscite des débats et il est naturel qu’il y ait des divergences entre 27 pays qui ont tous leurs spécificités historiques, géographiques, politiques et culturelles. Nous les Centre-Européens, et en tout cas certainement les Hongrois et les Polonais, ne voulons pas de la création des États-Unis d’Europe.

La Hongrie comme la Pologne sont de vraies démocraties et nous ne pouvons pas accepter qu’on sous-estime notre performance en ce domaine

Peter Szijjarto

Nous croyons que l’UE ne pourra regagner de la force, que si ses Etats membres sont forts eux-mêmes. Mais nous devons admettre que cette approche est minoritaire en Europe. La majorité des Etats, et

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes