Les hôpitaux bulgares en crise

VU D’AILLEURS – La découverte d’un trafic de faux passes sanitaires inquiète les pays de l’espace Schengen. Reportage.

Par Fabio Tonacci, à Sofia (La Repubblica)

«Nous avons reçu l’ordre de ne pas parler aux journalistes, nous ne pouvons rien dire…» La médecin en blouse bleue est sur le point de se dérober, à l’instar du gouvernement bulgare qui, à une semaine des élections, cache la plus grave crise sanitaire que la Bulgarie ait connue depuis l’arrivée du Covid-19. Puis, peut-être saisie d’un sursaut de conscience, la jeune femme laisse éclater son angoisse intérieure, tout en prenant soin de baisser le ton. «Ici, à Pirogov, les patients atteints du Covid occupent trois étages. Ils sont chaque jour plus nombreux à arriver, et nous n’avons pas suffisamment de personnel spécialisé capable de les traiter. Nous avons dû réaménager trois salles de soins intensifs pour intuber et ventiler les patients. Il n’y a presque plus de lits disponibles. Dans l’un des services, j’ai recensé 50 patients. Nous en avons plus de 150 en tout, mais personne ne donne d’informations précises à ce sujet.»

«Nous avons dépassé les limites de l’épuisement»

Tous les voyants sont

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes