les nouveaux restaurants levantins en vue à Paris

LA SÉLECTION DU FIGARO – Ces tables, issues de la nouvelle vague levantine, rendant hommage à la cuisine de la Méditerranée orientale ont, depuis plusieurs années déjà, le vent en poupe dans la capitale. Banc d’essai des dernières venues.

• La plus «veggie»: TEKÉS

Carte: 35-60 €.

4 bis, rue Saint-Sauveur (2e).
Tél.: 07 81 42 54 74. Tous les jours sauf dimanche.

LE LIEU. Forcément, ces dernières années, dans ces pages ou ailleurs, vous avez entendu parler de Balagan et Shabour, lieux de vie et de victuailles, orchestrés par le quatuor israélien Assaf Granit, Dan Yosha, Tomer Lanzman et Uri Navon. Lesquels triplent la mise, associés ici à Arthur Benzaquen, créateur du Klay, club sportif chic et choc. Tekés jouxte Klay via une immense cour pavée coiffée d’une verrière monumentale. Suit la cuisine tout ouverte, comme une scène, et une grande salle au cadre à la fois mondain et voyageur.

L’ASSIETTE. Si la carte, gentiment cryptique, ne rend pas les choses aisées, louons l’allant d’une cuisine qui célèbre le végétal sous toutes ses formes. Légumes, graines et autres céréales, travaillés façon tapas, défilent au rythme des sonores «oui, cheeeeef» lancés à destination de Cécile Lévy, en cuisine comme à la parade: beignets fatayers aux épinards ; crème brûlée…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes