Les Ukrainiens de plus en plus inquiets face à une offensive russe en préparation

RÉCIT – Comme en avril, Moscou a massé ses troupes à la frontière, et cette menace d’invasion pèse sur la population.

Kiev

Des vidéos de tanks qui s’alignent dans des gares ou des champs, des photos aériennes de contingents militaires… Sur les réseaux sociaux russes, des images familières apparaissent depuis plusieurs semaines. Selon les experts militaires qui les scrutent, la Russie achemine des troupes et du matériel près de sa frontière occidentale avec l’Ukraine, comme elle l’avait déjà fait en avril. Moscou vient même d’annoncer de nouveaux exercices militaires dans le sud du pays, le 1er décembre. Les Occidentaux comme les Ukrainiens craignent que ces mouvements «inhabituels» ne se transforment en une véritable offensive, et pas seulement dans le Donbass. Depuis 2014 et l’annexion de la Crimée par Moscou, le conflit dans l’est de l’Ukraine a fait près de 13.000 morts et 1,5 million de déplacés.

Les premières alertes sont d’abord venues des États-Unis, fin octobre, puis ont été relayées par Kiev. Dans une interview au média américain MilitaryTimes, le 21 novembre dernier, le chef du renseignement ukrainien

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes