Les voitures de nos parents mises aux enchères

RÉCIT – À partir du 4 novembre, la maison Artcurial vend en ligne une collection unique en son genre de près de 100 voitures. Ces modèles, essentiellement Français, des années 1970-1980, sont dans un état proche du neuf.

Elles nous sont toutes familières. Certaines nous ont accompagnés à l’école et ont bercé nos voyages sur la route des vacances familiales, sur la banquette arrière. D’autres ont guidé nos premiers pas de jeunes conducteurs. Encore trop récents pour appartenir à la catégorie des «voitures de collection», mais trop âgés pour continuer à rouler au quotidien, ces modèles, qui alimentaient hier encore les parkings des marchands de voitures d’occasion, sont devenus des collectors. Lorsqu’elles n’ont pas terminé à la ferraille, vaincues par la corrosion ou échangées dans le cadre d’une prime à la casse, ces autos sont désormais très prisées. Une économie s’est même structurée autour d’elles. Ces voitures, qui se retrouvent autour du néologisme youngtimer («jeune ancienne») né en Allemagne, par opposition à oldtimer («ancienne»), font l’objet d’un véritable culte.

Comme les plus de 40 ans, le Couramiaud Richard Romagny a la nostalgie de ces machines, symbole d’une France révolue qui chérissait encore

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes