les vraies raisons des turbulences britanniques

DÉCRYPTAGE – Tous les problèmes actuels ne sont pas imputables au Brexit, même si l’impact de ce-dernier est indéniable.

Correspondant à Londres.

Boris Johnson a toujours eu un tempérament optimiste et il n’est pas question que les problèmes du moment perturbent ces bonnes dispositions. Lors du grand raout conservateur de Manchester, au début du mois, le premier ministre a tenu un discours rassurant sur l’avenir post-Brexit du pays. Après le «Get Brexit done» (réalisons le Brexit), le grand slogan de «BoJo» est aujourd’hui «Build back better» (reconstruisons en mieux). Il entend faire du Royaume-Uni un pays «aux salaires élevés et à forte productivité, en en finissant avec une immigration incontrôlée».

Pourtant, les conséquences de la sortie de l’UE le rattrapent alors que les effets de la pandémie commencent à s’estomper. Pénuries d’essence, problèmes d’approvisionnement dans les supermarchés ou les usines, manque de main-d’œuvre, les nuages s’accumulent. Et les ménages britanniques commencent à avoir de sérieuses craintes pour l’avenir de leur pouvoir d’achat. Boris Johnson met toutes ces turbulences sur

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes